Les apparences sensibles de la mort

Autrement qu'être Mathesis uni∜ersalis Problema Universale Heidegger/Husserl être/conscience : plan vital-ontologique vs plan spirituel d'immanence CLAVIS UNIVERSALIS HENOSOPHIA PANSOPHIA ενοσοφια μαθεσις

Si l’affaire Vincent Lambert révèle quelque chose, c’est la peur panique de la mort chez la plupart de nos contemporains et comment pourrait il en être autrement ? on a peur de ce qu’on ne comprend pas, et sur la mort, ce « peu profond ruisseau calomnié » , on a raconté depuis très longtemps tout un tas de calembredaines, surtout les « partisans » de la « survie de l’âme personnelle »  et autres mythes, ou plutôt fables religieuses. Par contre si l’on pense que la mort est disparition totale, saisissement par le Néant, alors il n’y a rien à en dire. Mais pourquoi ce qui n’est rien provoque  t’il une telle épouvante ?

Je me souviens d’un ancien exemplaire de la revue «  Question de », où un ecclésiastique révélait le pot aux roses :  c’est là l’unique origine des croyances religieuses, cet anéantissement de la personne, qui…

Voir l’article original 1 707 mots de plus

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s